Carnets de balades

Balade en Saintonge

Philippe Dénicheur en chef - 2019-02-21

De Niort à Bordeaux, tel Pierre Loti, je voyage ! La traversée de la Saintonge, surtout en ce jour de très beau temps, est un plaisir pour les yeux : des forêts, des champs, de très beaux villages, des églises et des corps de ferme superbes… Une région qui regorge d’excellents produits du terroir qu’en tant que Dénicheur, curieux et motivé, je ne pouvais rater !

Sur le chemin, j’ai traversé les villes et villages de Loulay, Saint Jean d’Angély, Cognac, Jarnac, Barbézieux, Chillac, Jonzac et Consac.  Amusant ces noms de villages en -ac, alors qu’on est en pays de langue d’Oïl ! 

 

                                                   Carte du pays de Saintonge

Le peuple gaulois des Santons, présent entre Charente et Gironde, a donné son nom à la future province de Saintonge. La ville de Saintes en est la capitale.

L’agriculture est primordiale dans cette région, avec des champs ouverts, vastes et plats dans la partie nord, la viticulture et le maraîchage au centre (dont Cognac, évidemment…), et encore des vignes dans une zone plus boisée et vallonnée, au Sud.

Mon premier rendez-vous de la matinée est pris à Loulay, entre Niort et Saint-Jean d’Angély. Je rends visite à Thierry Baty, solide gaillard qui tient la ferme du Foie Gras Saintongeais. Des canards élevés en plein air, nourris au maïs. 3500 dans l’année, une exploitation à taille humaine. Des ateliers nickels pour préparer toute une palette de produits frais ou cuisinés, avec un leitmotiv : 100 % canard ! 

Thierry propose aussi des repas à la ferme et accueille des groupes dans une superbe bâtisse rénovée. Du solide et de la qualité !

Sa compte de canard composée de magret de canard cuisinée sur un lit de vin blanc, de tomates et d'oignons est un vrai délice...

 

                                                           

 

Je reprends la route vers le Sud, pour aller à Cognac. La pause déjeuner se présente et je choisis de goûter quelques produits locaux au petit marché du centre de Cognac. Huîtres, saucisson, mais surtout deux produits que je compte bien voir bientôt sur Esprit Fermes : la tomme fermière des Charentes (vache, lait cru) et les gâteaux à la crème de lait, tous deux produits par La ferme de la Grande Dennerie !

Peu après, dans le sud du vignoble de Cognac, je revois nos productrices de Cognac, Blandine et Anne-Laure de Conte & Filles, à Chillac. Cette affaire familiale (5 générations) a des vignes sur plusieurs climats de Cognac. J’ai la chance ce vendredi d’assister en direct à une distillation ! Le breuvage sort à plus de 60°… Les cuves en cuivre sont magnifiques !

 

                                                                

 

Encore un peu de route vers l’Ouest, via Jonzac, et me voici à Consac, dans une zone assez boisée, avec quelques plans d’eau. C’est là que travaille la famille de Poix, des agronomes qui ont décidé de produire de la spiruline, la Spiruline de Haute Saintonge, cette micro-algue nourrissante et aux usages multiples ! L’exploitation fonctionne au maximum en circuit fermé, avec l’eau qui est recyclée dans des bassins d’élevage de poissons d’agrément !

 

                                                        

 

J’achève cette journée de « dénichage » en Saintonge, heureux d’avoir traversé une si belle région, et rencontré une telle diversité d’hommes, de femmes et de terroirs. Au-delà de la richesse gastronomique, c’est aussi une diversité architecturale étonnante qui a marqué cette ballade : châteaux, églises, domaines agricoles, moulins, fontaines … Et une région pas encore tout à fait dans le Sud de la France, mais déjà loin de Paris. Malheureusement le temps manque pour dénicher plus, il faudra revenir...