Recettes et astuces

Comment fonctionnent les labels dans l'alimentation ?

Esprit Fermes - 2019-09-14

AOP, AOC, IGP, AB, Label Rouge, etc. Quand on cherche à contrôler la qualité de son alimentation, difficile de se repérer entre les différents labels et leur signification. Dans cet article, on vous éclaire sur le fonctionnement des différents labels alimentaires.

Quelle différence entre AOP et AOC ?

Parmi les labels qui interrogent, AOP et AOC figurent en tête de liste. Une seule lettre change et la confusion s'installe. Pas de panique, on démêle tout ça.
 

AOP signifie appellation d'origine protégée. Ce label européen garantit que le produit en question a été transformé et élaboré dans une zone géographique déterminée. Ainsi, le nom du produit est protégé dans toute l'Union européenne. Pour la France, des fromages tels que le Roquefort et le Banon bénéficient par exemple du label AOP.

 

Et l'AOC alors ? L'appellation d'origine contrôlée est la déclinaison française de l'AOP. Il est nécessaire d'obtenir le label français AOC pour pouvoir introduire une demande d'obtention du label AOP, à l'échelle de l'Union européenne. Lorsqu'un produit obtient le label AOC, il est protégé à l'échelle du territoire français.

 

Ces deux labels, AOP et AOC, reposent sur la notion de terroir. Il s'agit de garantir que les produits ont bien été cultivés et/ou transformés dans la zone géographique spécialiste. On peut citer en exemple le camembert de Normandie, la châtaigne d'Ardèche, les noix de Grenoble, l'olive de Nîmes. Autant de produits qui bénéficient des labels AOC et AOP.

Label IGP : l'indication géographique protégée

Autre label européen, l'IGP - pour indication géographique protégée - est basé sur la notion de savoir-faire. Comme l'AOC et l'AOP, il est lié à la géographie. En effet, le label IGP garantit que le produit est caractéristique de la région où il a été produit. Cependant, avec ce label, toutes les phases d’élaboration ne sont pas obligatoirement réalisées dans la zone géographique labellisée. Ce qui n'est pas le cas avec l'AOP. A l'échelle française, le canard à foie gras du Sud-Ouest ou encore le jambon de Bayonne sont labellisés IGP.

Le label AB : le bio contrôlé selon les normes françaises

Sur un produit bio en magasin, vous trouverez bien souvent deux logos : l'Eurofeuille, une feuille verte étoilée, et le logo AB. L'Eurofeuille atteste le respect du règlement relatif à la production biologique à l'échelle de de l'Union européenne.

La marque AB est elle propriété du Ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation français. Elle est attribuée aux produits d'origine agricole destinés à l'alimentation humaine ou animale qui respectent la réglementation et le contrôle, tels qu'ils sont appliqués en France.

Label Rouge : un label alimentaire, mais pas que

 

Enfin, le Label Rouge est attribué à l'échelle française. Des produits alimentaires et non-alimentaires peuvent y prétendre. Pour cela, ils doivent respecter un cahier des charges concernant l'ensemble des propriétés et des caractéristiques du produit. L'homologation se fait par arrêté interministériel. Ce label atteste une qualité supérieure par rapport aux produits de la même catégorie. Il n'est pas rare qu'un produit labellisé IGP soit aussi Label Rouge. En revanche, il est impossible de cumuler les labels AOC-AOP et le Label Rouge.